Financements et Rachats

PRÉSENTATION DU CABINET < SOLUTIONS FINANCIÈRES < FINANCEMENTS ET RACHATS

Les prêts bancaires correspondent aux financements les plus communs, presque tous les organismes financiers sont capables de les distribuer. Ces financements sont attribués pour tout type de projet immobilier, acquisition de la résidence principale, secondaire ou locative.

Ils sont adossés à une assurance emprunteur, exigée par les banques. Vous pouvez recourir à des prêts aidés selon votre situation, comme le prêt à taux zéro ou le prêt d’accession sociale, par exemple.

En fonction de vos moyens, il est possible de ne rien payer jusqu’à la remise des clés, ou à l’inverse de commencer à rembourser votre prêt dès sa signature.

IMG-FINANCEMENTS-RACHATS-RIVIERA-PATRIMOINE-CONSEILS-1

Notre cabinet peut vous accompagner dans l’obtention de votre prêt immobilier.

Son expertise lui permet de négocier auprès des établissements les plus à même de financer votre projet. Vous gagnez du temps et vous êtes accompagné jusqu’au déblocage des fonds.

DEMANDEZ LA DOCUMENTATION

Prénom Nom*
Code Postal*
RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Faite votre demande d'Étude

Réponse en 48h

Le crédit immobilier amortissable

Il s’agit du type de crédit immobilier le plus connu et le plus classique. Le capital emprunté génère un certain montant d’intérêt. Chaque mois, vous payez les intérêts d’emprunts et vous remboursez une fraction du capital. Les mensualités sont calculées sur toute la durée du crédit. Plus vous avancez dans le temps, plus le montant des intérêts diminue au profit du remboursement du capital.

Il peut s’étendre sur une durée de 5 à 25 ans le plus souvent, mais les établissements de crédit acceptent de plus en plus d’octroyer des prêts amortissables sur 30 ans.

Le crédit amortissable peut être adossé à d’autres types de prêts : PTZ, prêt conventionné, prêt employeur, etc.

Le prêt relais

Il s’agit d’un prêt immobilier de courte durée, un à deux ans, que vous remboursez en vendant un bien. C’est le prêt idéal pour faire le pont lorsque vous changez de logement. La banque vous prête 70 à 80% de la valeur de votre bien le temps que vous le vendiez. Lorsqu’il est couplé à un prêt classique, ce qui est le cas le plus fréquent, le prêt relais propose des taux d’emprunt similaires à un crédit immobilier classique.

Le prêt relais est accordé si vous détenez le bien en propre que vous le mettez en vente. Mais c’est également possible lorsque le propriétaire est une SCI dès lors qu’elle se porte acquéreur du nouveau logement.

Le prêt in fine

Assez spécifique, le prêt in fine concerne particulièrement les gros investisseurs qui l’utilisent pour ses vertus fiscales. Il ne se rembourse qu’en toute fin de crédit. Pendant la durée de l’emprunt, vous réglez à la banque les intérêts d’emprunt et vous nantissez un produit d’épargne. Le prêt in fine permet de sortir un bien de l’assiette d’imposition de l’IFI et de déduire plus d’intérêts d’emprunt des revenus fonciers.

Le montant du capital accordé n’est pas plafonné, sa valeur minimale est de 21 500 €. Le crédit immobilier in fine est accordé pour une durée moyenne comprise entre 3 et 15 ans.

Le crédit immobilier lissé

Le lissage vous permet de bénéficier d’une durée de remboursement unique et d’une mensualité unique pour tous vos crédits. Cela permet de faciliter la gestion de votre budget et permet d’alléger le coût total de votre emprunt.

Les prêts lissants sont utiles pour les emprunteurs qui ne souhaitent pas que leur capacité d’endettement soit affectée par un encours de crédit.

Cependant, ce n’est pas la seule raison de demander ce type de prêt. Des prêts palier sont également disponibles pour les primo-accédants qui, en plus de leur crédit immobilier, doivent contracter un deuxième prêt comme un prêt réglementé (1% employeur) ou un prêt pour travaux.

Attention, cependant : si le prêt lissé permet d’aborder sereinement les périodes délicates du remboursement, en cas de prêts complémentaires, cet avantage a un coût souvent élevé. L’octroi d’un lissage par la banque s’accompagne en effet de taux d’intérêt conséquents.

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ)

C’est le plus célèbre des prêts subventionnés. Il s’agit d’un prêt aidé par l’État octroyé sous conditions de ressources aux primo-accédants, c’est à dire aux acquéreurs n’ayant pas été propriétaires de leur résidence principale au cours des 2 dernières années.

Si vos plafonds de ressources vous rendent éligible au PTZ+, le montant du prêt varie en fonction de la zone géographique et s’applique par rapport au coût d’acquisition du bien immobilier :

  • Pour la zone A et B1, le montant du prêt ne peut excéder 26 % du coût total.
  • Pour la zone B2, le taux applicable est de 21 %.
  • Enfin pour la zone C, il est de 18 %.

Le PTZ est focalisé sur le financement de biens neufs mais il peut également financer des biens anciens dans certains cas.

Le prêt Action Logement (ex-prêt 1% Logement)

Le Prêt Action Logement peut être distribué par les entreprises de plus de 10 salariés. Il donne droit à un taux préférentiel de 1%. La PEEC participe à son financement et permet aux salariés des entreprises de bénéficier de cette subvention.

Chaque année, une enveloppe totale de prêt est allouée par l’entreprise. Mieux vaut donc présenter votre dossier le plus tôt possible. Les montants octroyés vont de 15 000€ à 25 000€ en zones tendues (Abis, A et B1), avec une possible majoration de 10 000€ dans certains cas.

Ce prêt complémentaire ne peut dépasser 30 % de la somme globale de l’opération avec une durée maximale de 20 ans.

Ils nous ont fait confiance pourquoi pas vous ?

AVIS-CLIENTS-INTERNAUTES-RIVIERA-PATRIMOINE-CONSEILS

Faites vous rappeler par l’un de nos conseillers

NOS PARTENAIRES

NOS PARTENAIRES

Compare